Avril

En 2015...

C'est une première. Initiée par les parents d'un enfant autiste, Patrice et Nathalie Kap, elle aura lieu samedi, salle de l'Estuaire.

Patrice Kap a créé l'association Nos Petits chéris pour l'aide aux parents d'enfants autistes. Il a longtemps attendu le diagnostic des spécialistes pour son troisième enfant Lorenzo. Sa femme et lui savaient que son développement était différent, mais il fallait attendre, attendre encore, pour s'apercevoir que, malgré le « troisième Plan autisme » qui prévoit un dépistage précoce, les diagnostics n'étaient pas posés. « En France, explique Patrice Kap, on reste dans le domaine psychologique et on utilise peu les méthodes alternatives, nous avons quarante ans de retard. »

Nathalie Kap, la maman a dû abandonner son travail pour s'occuper de Lorenzo. Elle s'est formée à un programme d'aide à la communication, appelé Makaton, qu'elle enseigne à son tour pour aider les autres parents. Un enfant sur 150 naît « autiste » et si Patrice Kap déplore la lenteur des dépistages, il s'interroge aussi sur la place des adultes autistes. Les parents vieillissants qui ont pris leurs enfants en charge sont également inquiets du devenir de leur progéniture.

Programme de samedi

Pour la journée organisée le samedi 18 avril, Patrice et Nathalie veulent aider les parents à organiser leur propre vie, apprendre à communiquer avec des méthodes différentes, présenter l'IME de l'Estuaire et l'IME expérimental ABA de Saint-Nazaire.

Stéphanie Bonnot, autiste Asperger, viendra témoigner de 11 h à 13 h, à la salle de l'Estuaire, à Mindin. Elle expliquera le rôle des encadrants dans cette bagarre sans trêve de la communication entre l'autiste et le monde extérieur.

L'après midi, à 14 h au cinéma CinéJade aura lieu la projection du film Quelque chose en plus,de Sophie Robert suivi d'un débat avec les professionnels présents. Pour payer les droits d'exploitation, l'entrée est fixée à 4 €.

Samedi 18 avril, première journée de l'autisme, dans la salle de l'Estuaire,

à partir de 11 h, à Saint-Brevin-les-Pins.

Ouest France-16 avril 2015