Qu'est-ce que l'autisme?

Ressentir comme une personne autiste

Tentative de définition expresse

• L'autisme n'est pas une maladie mais une différence neuro-développementale.

On naît autiste comme on naît avec les yeux verts ou les cheveux blonds...

• Il y a autant de "types d'autisme" qu'il existe de personnes autistes.

Une personne autiste peut être volubile ou non verbale,

avoir un talent dans un domaine ou pas du tout, etc 

A l'occasion de la journée mondiale de l'autisme le 2 avril, beaucoup d'actions sont organisées partout dans le monde avec la couleur bleue à l'honneur.

A l'origine, c'est l'association Autism Speaks, organisation américaine dans le domaine scientifique et de soutien pour l'autisme qui a lancé l'opération "Light it up blue",

en français "Eclairez en bleu". Cette initiative reprise partout dans le monde a pour objectif de sensibiliser à l'autisme en illuminant en bleu des monuments symboliques, des hôtels, des complexes sportifs, des salles de concert, des musées, des ponts, des commerces, des maisons...

Pourquoi la couleur bleue ? Douce et apaisante, elle calme les angoisses

et est donc appréciée par un grand nombre d'autistes.

New York
La fontaine de la Place Royale à Nantes

Tentative de définition approfondie

L'autisme n'est pas une maladie mais un trouble neuro-développemental qui dure toute la vie et commence à l'âge de 2 ans.

On parle de "Spectre autistique", plus précisément de Trouble du Spectre Autistique (TSA)​, nouvelle appellation donnée par le DSM V*, remplaçant celle de "Troubles Envahissant du Développement" (TED) du DSM IV.

Les différentes formes d'autisme : le DSM V a remplacé les sous-types du DSM IV par la catégorie générale TSA

Les TED selon le DSM IV :

  • Les troubles autistiques

  • Le syndrome d'Asperger :  forme d'autisme sans déficience intellectuelle ni retard de langage

  • Le trouble désintégratif de l'enfance : trouble caractérisé par un développement normal jusqu’à deux ans, suivi d’une perte des acquisitions, associée à des anomalies qualitatives de fonctionnement social

  • Les troubles envahissants non spécifiés (dont l'autisme atypique)

  • Le syndrome de Rett : il s'agit d'un syndrome génétique spécifique ; il n'est pas classé dans le DSM 5 car considéré comme une maladie somatique

  • L'autisme infantile ou autisme de Kanner : il apparaît avant trois ans

/!\ Ne pas confondre avec l'autisme :

  • Un enfant peut présenter des phases dites "autistiques". Si elles ne durent pas, il ne s'agit pas d'autisme.

  • La schizophrénie, la bipolarité

  • Troubles du langage

  • Troubles anxieux...​​

* Le DSM (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders)

est une classification des troubles utilisée par de nombreux professionnels

de la santé pour la pose de diagnostic.

Le DSM 5 constitue la dernière version de ce référencement.

D'autres troubles peuvent s'associer à l'autisme :

  • Trouble du Déficit de l'Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH)

  • Troubles cognitifs "Dys" : dyslexie, dyspraxie, dysgraphie, dysphonie, dyscalculie, syndrome dysexécutif, etc

       > A noter que le syndrome dysexécutif est souvent associé à Asperger.

  • Troubles de l'alimentation (anorexie, boulimie, intolérances...)

  • Le retard mental

        > Les personnes autistes sans retard mental sont appelées "autistes de haut niveau"

  • L'épilepsie : environ 1/3 des personnes autistes présentent des manifestations épileptiques 

  • Troubles moteurs

  • Des syndromes génétiques (comme le syndrome du X-fragile, le syndrome de Down ou encore le syndrome d'Angelman)

  • Etc​​​

=> On appelle ces troubles associés la comorbité. (présence simultanée de plusieurs diagnostics)​

D'autres particularités peuvent s'associer à l'autisme :

  • Il est possible d'être à la fois autiste et Haut Potentiel Intellectuel (HPI) ; cela s'appelle être "twice exceptional"

  • La synesthésie serait plus fréquente chez les personnes autistes

  • La mémoire eidétique, appelée également mémoire photographique ou mémoire absolue ; il s'agit de la faculté de se souvenir d'une grande quantité d'images, de sons, ou d'objets dans leurs moindres détails

  • Le syndrome savant : particularité rare pouvant être d'origine génétique ou acquis. Les personnes concernées ont généralement une mémoire très développée et un ou plusieurs domaines de compétence

L'autisme concernerait 1 personne sur 100,

4 garçons pour une fille

Mais il est évident qu'un certain nombre de personnes autistes ne soient pas référencées...

De plus, les filles sont plus difficiles à diagnostiquer

du fait de leur stratégie de compensation.

La synesthésie est un phénomène selon lequel la stimulation d’un sens provoque également une perception par un autre sens.

Les signes à reconnaître :

Le socle commun de toutes les formes d'autismes :

Difficulté du langage/communication et/ou non verbale :

          > peu ou pas du tout de langage

          > répétition des derniers mots entendus ou de morceaux de phrases (phénomène dit "écholalique")

          > communication non-verbale absente ou peu présente

          > difficulté à comprendre et exprimer des émotions ou expression de manière inappropriée.

          > non-compréhension de l’implicite, du second degré et de l'ironie

          > difficulté à se mette à la place d'autrui...

• Difficulté des interactions/réciprocité sociales

          > ne joue pas avec les autres

          > manque ou absence de contact oculaire...

• Répertoire d'intérêts et d'activités dit "restreints" et répétitifs

          > parle de façon incessante d'un sujet qui la passionne

          > utilisation dite en "écholalie" du langage...

 Angoisses

• Hyper ou hypo-sensibilité sensorielle : sons, lumière, couleurs, odeurs, toucher…

• Résistance au changement

 Comportements non adaptés ou non à propos

        > réagit de façon inappropriée (sursaute)

 Une vision différente

      > grande attention au détail,

        ce qui donne une vision en "mosaïque"

        (et non pas une vision globale comme chez les neurotypiques*)

* Neurotypique (abrégé NT) : terme créé par la communauté autistique pour qualifier les personnes non autistes

Le terme est devenu cependant plus généraliste au fil du temps, désignant toute personne sans différence neurologique.

**Aspie : surnom affectif des Asperger

Particularités de l'autisme Asperger

 

  • Difficultés dans la compréhension de notions abstraites, jeux de mots & interprétation "au pied de la lettre

  • Difficultés à comprendre l'intention ou le sous-entendu derrière les mots

  • Langage précieux & vocabulaire riche

  • Excellente mémoire à long terme (mais pas à court terme)

  • Naïveté sociale

  • Difficultés à percevoir les règles informelles de la vie sociale et les nuances, bien que les Aspies** puissent être intéressés par les interactions sociales

  • Préfèrent la solitude, plus ressourçante et apaisante

  • Maladresse motrice, problèmes de motricité fine

  • Posture particulière

  • Ton et rythme de voix particulier (voix monotone, débit lent ou rapide...)

  • Posture physique particulière (maintien, démarche)

  • Expression du visage souvent figée et peu vivante

  • Difficultés à reconnaître les visages (prosopagnosie) & à lire l'expression affective des visages

  • Ne savent pas mentir ou éprouvent de grandes difficultés

  • Ne supportent pas l'injustice

etc...

Chaque personne est unique et chacun de ces comportements varie d'une personne à une autre

Le ruban de l'autisme

Les pièces de puzzle symbolisent la complexité du spectre autistique.